Spring Equinox, 2018

La Vision du Monde-Mère

Many thanks to Céline for the French translation

Click here to read English version

Motherworld

de Kathy Jones

Goddess Conference

La vision du Monde-Mère s’inspire de la Dame d’Avalon, Grande Déesse de l’amour, de la compassion, de la guérison et de la transformation sur l’île d’Avalon.

Le Monde-Mère est une société dans laquelle les mères et les qualités maternelles telles que l’amour, l’attention envers les autres et le soutien aux autres, et à la Terre-Mère, Sa nature et toutes Ses créatures, sont placées au centre de nos vies plutôt que d’être rejetées à la périphérie.

Le Monde-Mère est une société dans laquelle les valeurs, les actions et les connaissances vitales et créatives sont honorées et encouragées chez les femmes, les hommes et les enfants. C’est une société fondée sur le fait que nous tous vivons sur notre Terre-Mère. Elle est  la source et le fondement de tout ce que nous sommes et de tout ce que nous avons. Nous devons prendre soin d’Elle, de chacun d’entre nous, et de toutes les formes de vie. 

Les valeurs principales pour le nouveau Monde-Mère sont:

Honorer la Terre-Mère en tant qu’être vivant. L’amour envers les autres, la gentillesse, le soutien, le respect, l’attention aux autres et la compassion. Honorer toutes formes de qualités maternelles, honorer les pères, célébrer et accompagner les enfants et les jeunes. Protéger et prendre soin de la terre, l’eau, le feu, l’air et l’espace dans Son Monde.

Les valeurs suggérées pour le nouveau Monde-Mère sont:

L’honnêteté, l’intégrité individuelle, l’authenticité, les relations, la diversité, le choix, le discernement, l’inclusion, la confiance, la beauté, l’expression émotionnelle, l’écoute, les limites bien définies, la réflexion, le développement de l’âme, l’émancipation, la guérison de la part d’ombre, la poursuite de la sagesse, l’encouragement de la responsabilité indipviduelle, l’estime de soi, le respect de soi, la confiance en soi, la discipline, la réflexion sur soi, la prière, la cérémonie, le service, la connexion, la compagnie, la générosité, le partage des richesses, le don, le savoir-recevoir, l’humour, la créativité, l’éducation pour tous, le pacifisme, l’honneur et la protection de Dame Nature et de toutes les créatures vivantes, la production éthique de biens et de services, la protection des plus faibles, et la valorisation de la sagesse des Anciens et des Ancêtres.

Le Monde-Mère est une société où les structures et valeurs patriarcales de domination, de contrôle sur l’autre, de coercition, de cupidité, de profit excessif, de compétitivité  destructrice, de violence, de viol, de guerre, d’esclavage, de souffrance, de faim, de pauvreté, et où la pollution de la Terre-Mère et de Son atmosphère sont reconnues comme étant l’expression de la part d’ombre de l’humanité qui doit être questionnée, déconstruite, transformée et guérie. Dans le Monde-Mère, les pratiques de guérison sont encouragées et sont accessibles à tous.

Dans le Monde-Mère, il est reconnu que tous les êtres humains, femmes et hommes, portent des blessures liées à notre conditionnement patriarcal ; des motifs psychiques et émotionnels qui peuvent s’activer lorsque nous essayons de changer notre monde.  Dans la communauté de la Déesse,  nous sommes particulièrement attentifs à ce qui constitue la part d’ombre, qui inclue l’envie, la jalousie, le jugement, la compétitivité, la connivence, le ressentiment, le sapement, les médisances, l’accusation, la délation, la projection d’émotions négatives telles que la colère, la honte et la rage, la peur, la solitude, le manque d’amour-propre, le manque de confiance en soi, tout ce qui résulte des expériences individuelles culturelles et des expériences de vie karmiques.

Dans le Monde-Mère, l’une de nos premières tâches est de s’aimer et se soutenir mutuellement,en assumant la responsibilité de nos émotions réprimées, souvent hostiles. Ces parts d’ombre sapent nos meilleurs efforts pour changer la façon selon laquelle nous agissons dans nos relations personnelles et sociales, dans notre vie en tant que peuple dédié à la Déesse vivant dans un monde patriarcal, en tant que Ses Prêtresses et Prêtres, en tant que Ses servants, et dans notre engagement personnel envers la Déesse. Elles nous empêchent souvent de connaître une vraie émancipation. Beaucoup d’entre nous ont déjà développé des qualités et des techniques d’expression émotionnelle, comme par exemple être pleinement à l’écoute de l’autre en offrant de la réflexion et du soutien afin que nous puissions guérir ces blessures. Ce travail personnel de guérison doit, et peut, être accéléré à notre époque avec l’aide de la communauté du Monde-Mère qui peut nous aider et nous procurer un espace de sûreté et de compassion pendant que nous nous attelons à guérir nos blessures.

Bien que le nom de “Monde-Mère” soit emprunté du roman de Barbara Walker “Amazon” qui décrit une une ancienne société matriacale et fictive, ceci n’est pas un retour à ce type de société. C’est un mouvement vers l’avant, vers une nouvelle sorte de communauté centrée sur les valeurs maternelles, où tous sont estimés, soutenus et appréciés et où nous pouvons expérimenter ensemble avec de nouvelles formes et idées. Le Monde-Mère évoque un monde aimant où nous sommes embrassés, en sécurité par le Grande Mère.

L’Appel du Monde-Mère:

  • Nous appelons à l’émancipation des femmes et des filles, des hommes et garçons.
  • Nous appelons à la fin de toute violence, violences faites aux femmes et aux filles, aux garçons et aux hommes, incluant les attaques, les viols, les mutilations génitales et la circoncision, l’esclavage, le traffic d’être humains, la torture et la guerre.
  • Nous appelons à la fin de l’intimidation et des actes d’agressions dans toutes leurs formes.
  • Nous appelons à la fin du commerce des armes et de la détention personnelle d’armes dangereuses.
  • Nous appelons à la fin de la faim dans le monde, la pauvreté, le fait d’être sans abri, et la fin de la propriété des ressources de la Terre aux dépends du plus grand nombre.
  • Nous appelons à la fin des sacrifices des animaux et des sacrifices humains au nom d’idéaux religieux, politiques ou sociaux.
  • Nous appelons à la fin de toutes les formes de cruauté animales.
  • Nous appelons à la fin des inégalités basées sur le genre, la race, l’orientation sexuelle, le handicap et l’âge.

Cette vision du Monde-Mère est initiée par Kathy Jones, Prêtresse d’Avalon et la communauté de la Déesse du Temple de la Déesse de Glastonbury qui inclue Amanda Baker, Amanda Posnett, Amber Skyes, Ann James, Beci Monks, Becky Thomas, Carmen Paz, Caroline Lir, Cherry-Lee Ward, Chrissy Heaven, Christine Watkins, Christine Watts, Duncan Howell, Elin Hejll-Guest, Elle Hull, Emma-Rose Knight, Erin McCauliff, Francine van den Berg, Georgina Sirett-Smith, Joanne Foucher, Joanne Hooper, John Reeves, Josie Shaw, Katinka Soetens, Leona Graham, Lieveke Volcke, Lisa Newing, Lorraine Pickles, Louise Tarrier, Luiza Frazao, Luna Silver, Mandie Thorne, Marion van Eupen, Marisa Picardo, Michelle Patten, Mike Jones, Miriam Wallraven, Peter Huzar, Renata de Quieroz, Rose Flint, Rosie Elflain, Sandra Roman, Sharlea Sparrow, Shirley-Ann Millar, Stephanie Mathivet, Suzanne Viney, Tina Free, Trevor Nuthall, Vera Faria. Ajoutez votre nom à cette liste.

Cette vision est aussi reçue par d’autres dans différents endroits et communautés sous différentes formes.

Cette vision est inclusive et sans frontières. Elle comprend tous les peuples, femmes, enfants et hommes où qu’ils soient, qui s’attèlent à raviver les valeurs féminines dans notre vie et dans nos sociétés afin d’améliorer notre monde.

Le Monde-Mère favorise la diversité d’expression car une Mère aime tous ses enfants, indifféremment de leur façon de s’exprimer et de leurs caractères.

Les communautés et réseaux du Monde-Mère peuvent être formés par n’importe quel groupe de personnes qui sont en accord avec ses valeurs et ses principes. Nous demandons que nous tous nous engageons pour le Monde-Mère, nous nous connectons et maintenons cette connection avec les autres pour créer un réseau mondial d’amour et de soutien envers nos actions et nos valeurs créatives.

La vision du Monde-Mère a été enracinée et activée cérémonieusement lors de l’édition 2013 de la Conférence de la Déesse de Glastonbury qui a eu lieu du 30 juillet au 4 Août 2013.

La vision du Monde-Mère a aussi été présentée à la conférence “Goddess Spirit Rising” à Malibu en Californie le 7 septembre 2013.

Vous pouvez nous contacter ici.

Engagement envers le Monde-Mère:

Les engagements suivants sont suggérés pour tous ceux qui souhaitent co-créer le Monde-Mère:

Je m’engage à aimer et soutenir la vision, les valeurs et les peuples du Monde-Mère comme décrit ci-dessous.

Mon intention est d’aider à donner vie au Monde-Mère à travers mes pensées, paroles et actions dans le monde. Je soutiens la vision du Monde-Mère. Je m’engage à prendre responsabilité pour mes propres blessures émotionnelles et psychiques et leur guérison.